Témoignages

Les témoignages recueillis par les associations membres du CILCP sont destinés à être publiés ce site « Le déni, ça suffit ! ».

Par cette action, les victimes témoignent pour alerter l’opinion publique, les autorités compétentes ainsi que les instances internationales sur la réalité de leur vécu.

Par l’intermédiaire de ces témoignages, le CILCP demande l’ouverture d’un débat national sur le fléau social que constitue la pédocriminalité.

Par son action, le CILCP demande que la lutte contre la pédocriminalité soit déclarée grande cause nationale en France. Cette lutte doit être une priorité des instances internationales.

L’ensemble des personnes témoignant sur les supports du CILCP approuve le fait que ces publications soient transmises aux instances compétentes de l’Union européenne et de l’ONU.

À ce jour
0
0
1
6
0

personnes
ont témoigné
Brisez votre silence

TÉMOIGNEZ ICI !

Adhérez
au collectif

1. Isa
Moi, Isa, j'ai été victime entre l'âge 8 et 10 ans d'attouchements et de viol par deux oncles différents, je n'ai jamais avoué cela à personne de la famille car j'avais trop la honte et aussi la peur de ne pas être cru , je faisais des cauchemars et j'ai durant ma "vie" d'ado eu beaucoup de souci de santé inexpliqués, et le sexe était un sujet tabou, j'ai eu beaucoup de dépressions successives, même au médecin je n'ai jamais rien avoué, comme si j'étais responsable de leurs actes. J'ai fumé, ...
Lire
2. Adèle
Moi, Adèle, j'ai été victime d'attouchements entre 5 et 8 ans, de la part de mon beau-père, durant les deux grossesses de ma mère. Puis il a arrêté, de peur que je parle, et s'est mis à me battre pour finir de me terroriser. Ma mère n'a jamais pris ma défense, a longtemps refusé de me croire, puis a jugé que ça n'était pas un acte "grave" et a fini par épouser ce pédocriminel, plutôt que de le quitter ou de porter plainte. J'ai sombré très jeune dans la toxicomanie la plus dure et ça n'est ...
Lire
3. Lydia
Moi, Lydia D-C, j’ai été violée de l'âge de mes 10 ans à l'âge de mes 15 ans par mon beau-père, cousin germain de mon père. J’ai réussi à en parler à un médecin à l'âge de 12 ans (sans qu'il m'aide), puis à mon prof de français, à 14 ans (qui me conseilla d'en parler à quelqu'un d'autre et de déposer plainte, ce que je fis). J'en parlais à une amie de mon père. En 1982, une plainte a été déposée. Elle a été classée sans suite. J’ai aujourd'hui 48 ans et je continue à souffrir des conséquenc...
Lire
4. Edov
Moi, Edov, j'ai été victime de viols par mon grand père, de l'âge de un an et demi jusqu'à 5 ans. Ces viols ont cessé avec le suicide de cet homme, mais mon répit a été de courte durée, puisque j'ai à nouveau subi des viols et violences diverses de l'âge de six ans jusqu'à mes 16 ans, en partie par mon frère et un de ses amis. N'ayant trouvé aucune écoute auprès de ma famille, j'ai essayé de chercher de l'aide auprès de personnes extérieure (Profs, infirmière, assistante sociale...). Ma paro...
Lire
5. Vanille
Moi, Vanille B., j’ai été abusée sexuellement par un membre de ma famille. J’avais 11 ans, lui en avait 50 et nous accueillait à Beyrouth pour le mois d’août. Beaucoup l’ont su mais tout le monde s’est tu. Depuis le jour où j’ai dénoncé les faits, je suis la menteuse, l’hystérique. J’ai tenté de porter plainte, mais le dossier a rapidement été classé sans suite. Mis à part les affaires de terrorisme, il n’y a pas de coopération entre la police belge et la police libanaise. Je tiens à ajout...
Lire
6. Edwige
Moi, Edwige j'ai 36 ans, je suis maman de deux enfants et consultante en ressources humaines Je suis aussi victime Mais victime reconstruite qui maintenant s'implique pour aider et tendre la main aux personnes qui en ont besoin Je mène surtout un combat pour parler haut et fort de tout ça sans tabou et surtout sans honte Je souhaite sensibiliser les gens sur ce sujet Avancer aussi avec les agresseurs pour qu'ils se soignent car les pédophiles sont avant cela des malades Moi l'homme qui ...
Lire