Témoignages

Les témoignages recueillis par les associations membres du CILCP sont destinés à être publiés sur ce site « Le déni, ça suffit ! ».

Par cette action, les victimes témoignent pour alerter l’opinion publique, les autorités compétentes ainsi que les instances internationales sur la réalité de leur vécu.

Par l’intermédiaire de ces témoignages, le CILCP demande l’ouverture d’un débat national sur le fléau social que constitue la pédocriminalité.

Par son action, le CILCP demande que la lutte contre la pédocriminalité soit déclarée grande cause nationale en France. Cette lutte doit être une priorité des instances internationales.

L’ensemble des personnes témoignant sur les supports du CILCP approuve le fait que ces publications soient transmises aux instances compétentes de l’Union européenne et de l’ONU.

Cet espace est un espace d'expression libre dédié aux victimes. Les opinions et ressentis exprimés n'engagent que leurs auteurs.

 

À ce jour
0
0
1
6
4
personnes
ont témoigné
Brisez votre silence
TÉMOIGNEZ ICI !
42. Sylvie

Moi, Sylvie, j’ai été au contact du réseau franc-maçon satanique français vers l’âge de 5 ans. Les premiers flashs sont arrivés à l’âge de 49 ans. S’en est suivi une année de recherches sur internet, sur le terrain, un retour dans mon village d’enfance pour retrouver des lieux, des personnes qui apparaissaient dans les flashs, des souvenirs d’enfance.
Je passe rapidement sur la période de 44 ans durant laquelle je me sentais différente des autres, je me trouvais anormale, en tout état de cause inférieure aux autres. Je passe les terribles souffrances psychologiques qui finissent, inéluctablement, par avoir des conséquences sur la santé physique, les luttes intenses pour rester en vie car l’instinct de survie néanmoins agit. Et puis, aux moments où j’ai l’impression que je vais lâcher, un dernier appel au secours auprès d’un thérapeute ou d’une amie … qui m’aide à passer cet instant de tous les dangers. Et enfin, ces flashs que je ne comprends pas, qui me font basculer dans un état d’interrogation, d’ incompréhension et encore une fois, se torturer l’esprit.
Puis les informations arrivent progressivement, je reconstitue le puzzle partiellement mais cela est suffisant pour comprendre. Une rage folle me saisit.
20 années de travail sur moi, par différentes thérapies conventionnelles et non conventionnelles, m’ont rendue suffisamment solide pour intégrer cette nouvelle réalité.
Je suis prête. Près de 45 ans de lutte pour rester en vie. Je passe l’impossibilité de mener une vie normale, l’impossibilité de construire quoi que ce soit sur le plan affectif, et surtout 45 ans de souffrances parfois insupportables.
Je suis vivante et guérie ; le pire ennemi pour ces satanistes, psychopathes, décérébrés ! Je jure que j’aurai la peau de ce réseau franc-maçon satanique.
Mon identité est connue d’une partie de ce réseau. Je peux servir d’appât mais il faut derrière, des individus armés et entraînés c’est à dire des professionnels, pour attraper ces rats au fur et à mesure qu’ils sortiraient de leurs égouts. Je jure que j’irai chercher tous les enfants prisonniers de ce réseau, jusqu’au dernier enfant, dans la dernière ramification de ce réseau. Ceci n’est possible que dans le cadre d’un mouvement collectif. Si nous ne le faisons pas, nous ne sommes pas des êtres humains. La suite est à écrire.