Témoignages

Les témoignages recueillis par les associations membres du CILCP sont destinés à être publiés sur ce site « Le déni, ça suffit ! ».

Par cette action, les victimes témoignent pour alerter l’opinion publique, les autorités compétentes ainsi que les instances internationales sur la réalité de leur vécu.

Par l’intermédiaire de ces témoignages, le CILCP demande l’ouverture d’un débat national sur le fléau social que constitue la pédocriminalité.

Par son action, le CILCP demande que la lutte contre la pédocriminalité soit déclarée grande cause nationale en France. Cette lutte doit être une priorité des instances internationales.

L’ensemble des personnes témoignant sur les supports du CILCP approuve le fait que ces publications soient transmises aux instances compétentes de l’Union européenne et de l’ONU.

Cet espace est un espace d'expression libre dédié aux victimes. Les opinions et ressentis exprimés n'engagent que leurs auteurs.

 

À ce jour
0
0
1
7
2
personnes
ont témoigné
Brisez votre silence
TÉMOIGNEZ ICI !
165. Orcapade

Moi, Orcapade, 43 ans, j’ai été victime de violences sexuelles à l’âge de 15 ans, par un ami de mes parents.
Du jour où j’en ai parlé à mon père, je n’ai plus jamais eu le droit d’en parler. Cet interdit a sûrement fait plus de dégâts psychiquement que les abus sexuels en eux-mêmes.
Je dois malheureusement à ces événements l’échec quasi-total de toutes mes entreprises professionnelles ou personnelles…
L’abus, quel qu’il soit, n’étant plus jamais supportable. Même aujourd’hui à 43 ans, une situation d’abus (généralement de pouvoir), me met dans une certaine colère…
Heureusement la vie a été « belle » avec moi, ce qui m’a donné la force de survivre… Mais je serai à jamais un être blessé, handicapé, caché, hyper protégé par des automatismes de survie envahissants… Habitude devenant nature, je ne sais pas si je guérirai un jour de ça, avant ma mort.

J’atteste sur l’honneur la véracité des faits évoqués.