Témoignages

Les témoignages recueillis par les associations membres du CILCP sont destinés à être publiés sur ce site « Le déni, ça suffit ! ».

Par cette action, les victimes témoignent pour alerter l’opinion publique, les autorités compétentes ainsi que les instances internationales sur la réalité de leur vécu.

Par l’intermédiaire de ces témoignages, le CILCP demande l’ouverture d’un débat national sur le fléau social que constitue la pédocriminalité.

Par son action, le CILCP demande que la lutte contre la pédocriminalité soit déclarée grande cause nationale en France. Cette lutte doit être une priorité des instances internationales.

L’ensemble des personnes témoignant sur les supports du CILCP approuve le fait que ces publications soient transmises aux instances compétentes de l’Union européenne et de l’ONU.

Cet espace est un espace d'expression libre dédié aux victimes. Les opinions et ressentis exprimés n'engagent que leurs auteurs.

 

À ce jour
0
0
1
6
4
personnes
ont témoigné
Brisez votre silence
TÉMOIGNEZ ICI !
123. Monique

Je me prénomme Monique,agée de 67ans. A 8 ans un prêtre, ami de la famille aimait bien m’asseoir sur ses genoux et me tripoter. Je ne comprenais pas pourquoi il faisait celà. Puis à 12 ans, en l’absence de ma mère hospitalisée pour un cancer, un proche m’a coinçée contre une table pour me pénétrer. Il n’a pas réussi. Cela m’a bouleversée .A la mort violente de ma soeur, il y a 10 ans, tout a fait surface. Cet abuseur sans aucun consentement s’est accaparé une partie des biens de celle-ci. J’ai osé parler de ce qui m’était arrivé par le passé. On m’a répondu que j’étais une menteuse et que je voulais me venger. Alors je reste avec mon secret qui me fait souffrir. Tout ceci entraîne chez moi de temps en temps des petits états dépressifs. Merci de me lire, cela me fera du bien.

J’atteste sur l’honneur la véracité des faits évoqués.