Témoignages

Les témoignages recueillis par les associations membres du CILCP sont destinés à être publiés sur ce site « Le déni, ça suffit ! ».

Par cette action, les victimes témoignent pour alerter l’opinion publique, les autorités compétentes ainsi que les instances internationales sur la réalité de leur vécu.

Par l’intermédiaire de ces témoignages, le CILCP demande l’ouverture d’un débat national sur le fléau social que constitue la pédocriminalité.

Par son action, le CILCP demande que la lutte contre la pédocriminalité soit déclarée grande cause nationale en France. Cette lutte doit être une priorité des instances internationales.

L’ensemble des personnes témoignant sur les supports du CILCP approuve le fait que ces publications soient transmises aux instances compétentes de l’Union européenne et de l’ONU.

Cet espace est un espace d'expression libre dédié aux victimes. Les opinions et ressentis exprimés n'engagent que leurs auteurs.

 

À ce jour
0
0
1
7
2
personnes
ont témoigné
Brisez votre silence
TÉMOIGNEZ ICI !
158. Mireille

Moi, Mireille, 41 ans, atteste avoir subi des attouchements puis des viols de la part d’un voisin de 11 à 15 ans lorsque mes parents étaient absents et à qui ceux-ci m’avaient confiée suite à sa proposition de garde d’enfant en leur absence. Par la suite, je certifie avoir subi des attouchements par un psychiatre qu’il qualifiait d’aide thérapeutique alors que j’étais en grande souffrance et fragilité psychologique à 17 ans.
A 25 ans j’ai entrepris une procédure judiciaire qui a duré 11 ans, un parcours du combattant : un classement sans suite, un non lieu, un appel au non lieu, un renvoi en cour d’assises, un procès avec condamnation à 8 ans ferme de mon bourreau, il fait appel, il sort de prison, il est acquitté au 2e procès qui a été une parodie de justice pendant 2 jours.