Témoignages

Les témoignages recueillis par les associations membres du CILCP sont destinés à être publiés sur ce site « Le déni, ça suffit ! ».

Par cette action, les victimes témoignent pour alerter l’opinion publique, les autorités compétentes ainsi que les instances internationales sur la réalité de leur vécu.

Par l’intermédiaire de ces témoignages, le CILCP demande l’ouverture d’un débat national sur le fléau social que constitue la pédocriminalité.

Par son action, le CILCP demande que la lutte contre la pédocriminalité soit déclarée grande cause nationale en France. Cette lutte doit être une priorité des instances internationales.

L’ensemble des personnes témoignant sur les supports du CILCP approuve le fait que ces publications soient transmises aux instances compétentes de l’Union européenne et de l’ONU.

Cet espace est un espace d'expression libre dédié aux victimes. Les opinions et ressentis exprimés n'engagent que leurs auteurs.

 

À ce jour
0
0
1
6
6
personnes
ont témoigné
Brisez votre silence
TÉMOIGNEZ ICI !
147. Julie

Moi, Julie, 19 ans, je me suis faite violée y il y a maintenant 4 ans, par un de mes oncles.
Le problème c’est qu’on ne m’a pas crue tous de suite. J’ai mis du temps à en parler, maintenant il a été condamné mais je me pose toujours autant de questions. Est-ce que j’ai eu un comportement déplacé avec lui. Je ne pense pas mais quand il a été incarcéré sa famille qui est aussi la mienne m’a rejetée frappée insultée et m’a tiré dessus au fusil à pompe. Encore aujourd’hui, après sa condamnation, je vis toujours avec cette peur au ventre sauf que j’ai décidé de faire de mon histoire ma force de vie. J’ai décidé de travailler dans le domaine de la protection des enfants. Mais le problème c’est que j’ai arrêté les cours au début, quand mon agresseur a commencé il m’a détruite, il a détruit ma jeunesse. Je ne connais pas le calme et le sérénité. Je vis tout le temps dans le système de violence familiale, c’est pesant mais croyez-moi de parler ça soulage.
A vous tous, ces femmes et enfants, parlez-en, arrêtez de vous taire. Il faut que ces personnes soient condamnées. Ca n’est pas un humain c’est un monstre. Parlez, il faut continuer la vie et continuer le combat pour que cela cesse. Je sais que ça n’est pas facile mais je le fait, d’autres personnes l’on fait. Faîtes le mème si vous avez peur de ne pas être cru, la justice est là avec nous, les victimes. Il vous font croire qu’ils ont le droit mais c’est faux, c’est des menteurs, ils profitent de vous pour leur propre plaisir. Ce que vous ressentez, il s’en fout complètement du moment qu’il a été satisfait, sa proie n’est qu’une chaussette pourrie, ou un jouet sexuel.
Merci au site Le déni ça suffit ! Ca nous permet de nous libérer et de se battre contre ce genre de personnes. Merci.

J’atteste sur l’honneur, la véracité des faits évoqués.