Témoignages

Les témoignages recueillis par les associations membres du CILCP sont destinés à être publiés sur ce site « Le déni, ça suffit ! ».

Par cette action, les victimes témoignent pour alerter l’opinion publique, les autorités compétentes ainsi que les instances internationales sur la réalité de leur vécu.

Par l’intermédiaire de ces témoignages, le CILCP demande l’ouverture d’un débat national sur le fléau social que constitue la pédocriminalité.

Par son action, le CILCP demande que la lutte contre la pédocriminalité soit déclarée grande cause nationale en France. Cette lutte doit être une priorité des instances internationales.

L’ensemble des personnes témoignant sur les supports du CILCP approuve le fait que ces publications soient transmises aux instances compétentes de l’Union européenne et de l’ONU.

Cet espace est un espace d'expression libre dédié aux victimes. Les opinions et ressentis exprimés n'engagent que leurs auteurs.

 

À ce jour
0
0
1
7
2
personnes
ont témoigné
Brisez votre silence
TÉMOIGNEZ ICI !
24. Catherine

Moi, Catherine V., j’ai été victime d’attouchements à l’âge de 12 ans par un ami de mes parents. Sous le choc, j’en ai parlé à une amie qui m’a aussitôt dénoncé à cette personne et à son épouse qui sont allés se plaindre à mes parents. Ils ne m’ont pas cru. J’ai du  présenter mes excuses et accepter qu’il me serre contre lui. Étreinte durant laquelle il m’a dit que si j’avais besoin de faire l’amour, il était là.

J’ajoute que six ans plus tard, mes parents ont réalisé que je n’avais pas menti mais le sujet est resté tabou même s’ils ont cessé de le voir. Ceux à qui j’ai tenté d’en parler n’ont jamais voulu m’entendre ou  me croire ou me soutenir vraiment. Depuis, je ne cherche plus à mettre des mots, j’essaie d’oublier mais on ne peut pas. Je n’ai jamais porté plainte.

J’atteste sur l’honneur la véracité des faits évoqués