Témoignages

Les témoignages recueillis par les associations membres du CILCP sont destinés à être publiés sur ce site « Le déni, ça suffit ! ».

Par cette action, les victimes témoignent pour alerter l’opinion publique, les autorités compétentes ainsi que les instances internationales sur la réalité de leur vécu.

Par l’intermédiaire de ces témoignages, le CILCP demande l’ouverture d’un débat national sur le fléau social que constitue la pédocriminalité.

Par son action, le CILCP demande que la lutte contre la pédocriminalité soit déclarée grande cause nationale en France. Cette lutte doit être une priorité des instances internationales.

L’ensemble des personnes témoignant sur les supports du CILCP approuve le fait que ces publications soient transmises aux instances compétentes de l’Union européenne et de l’ONU.

Cet espace est un espace d'expression libre dédié aux victimes. Les opinions et ressentis exprimés n'engagent que leurs auteurs.

 

À ce jour
0
0
1
6
0
personnes
ont témoigné
Brisez votre silence
TÉMOIGNEZ ICI !
99. Aurore

Moi, Aurore, 14 ans, j’ai été victime de violences sexuelles durant quelques mois, par un cousin.
J’ai décidé de ne pas donner mon vrai nom car je témoigne juste pour aider peut être certaines personnes et moi-même.
Voila depuis toujours j’ai une famille assez soudée avec beaucoup de cousines et un seul cousin (le plus grand de la famille). Il s’est toujours occupé de moi durant mon enfance et je l’aimais beaucoup.
L’été dernier il est venu chez moi, il avait alors 20 ans et moi 14. On restait tous les deux, il me donnait des fessées mais je n’y voyait pas quelque chose de malsain. Puis, il m’a ajouté sur snap chat (c’est une application où on s’envoie des photos).
Depuis, il me demandait d’envoyer des photos de moi quand je faisait du sport, puis de jour en jour me disait que j’étais belle, que j’avais un beau corps etc… Je ne suis pas le genre de fille naïve mais qu’un garçon plus âgé me complimente comme ça me faisait plaisir. Il m’a alors demandé des photos « sexy » et comme si c’était un défi pour moi j’en ai envoyé une (pas méchante juste en sous-vêtements). Depuis il s’est peut être imaginé que j’étais une fille « facile », que je montrais mon corps, je ne sais pas.
Bref il y a 8 mois, lors d’une fête de famille, on était tous les deux dans une pièce et il m’a touchée sous les vêtements, j’étais tellement gênée. J’avais tellement peur que je ne faisais rien. Il me prenait ma main pour la mettre dans son caleçon mais je « résistais ». Puis j’ai réussi à sortir de la salle après des minutes qui m’ont paru des heures ! Il m’a collée, touchée discrètement toute la soirée, sous les yeux de ma famille… J’ai été très choquée, je n’en ai pas parlé. Puis il a recommencé le jour de Noël, c’était horrible. Ce n’est peut-être juste que de pauvres attouchements mais je n’avais jamais rien fait avant, et puis il fait partie de ma famille. À chaque fois que je le vois, j’ai peur. J’en ai parlé à deux de mes amies vaguement en épargnant certains détails et je n’ai aucune envie d’en parler à ma famille car je sais que cela la détruirait (mon cousin est une fierté, il fait des grandes études). J’essaie d’oublier même si j’y repense assez souvent. J’espère qu’il a changé car ça fait longtemps que je ne l’ai pas vu. Voila je sais que c’est un peu long mais ça m’a fait du bien de parler.

J’atteste sur l’honneur la véracité des faits évoqués.