A quoi puis-je reconnaître
avoir été victime
de violences sexuelles
étant mineur(e) ?
À ce jour
0
0
1
6
0
personnes
ont témoigné
Brisez votre silence
TÉMOIGNEZ ICI !

Vous, victimes de violences sexuelles alors que vous étiez mineur(e)s,
brisez votre silence, témoignez ici !
Vous, citoyennes, citoyens, écoutez, lisez le cri des victimes.
Ce déni ne peut plus durer.

Témoignages

Les témoignages recueillis par les associations membres du CILCP sont destinés à être publiés sur ce site « Le déni, ça suffit ! ».

Par cette action, les victimes témoignent pour alerter l’opinion publique, les autorités compétentes ainsi que les instances internationales sur la réalité de leur vécu.

Par l’intermédiaire de ces témoignages, le CILCP demande l’ouverture d’un débat national sur le fléau social que constitue la pédocriminalité.

Par son action, le CILCP demande que la lutte contre la pédocriminalité soit déclarée grande cause nationale en France. Cette lutte doit être une priorité des instances internationales.

L’ensemble des personnes témoignant sur les supports du CILCP approuve le fait que ces publications soient transmises aux instances compétentes de l’Union européenne et de l’ONU.

Cet espace est un espace d’expression libre dédié aux victimes. Les opinions et ressentis exprimés n’engagent que leurs auteurs.

Adhérez
au collectif
19. Eloïse
Moi, Eloïse M., j'ai subi des attouchement et été régulièrement agressée sexuellement de 1995 à 1997 par un ami très proche de la famille. Ce calvaire a pris fin en 1997. Je l'ai dénoncé. J'avais 8 ans. Ma mère m'a cru tout de suite. Mon père je ne sais pas. Ma mère a été porter plainte au commissariat de police. Quand je me suis retrouvée devant l'officier de police, c'était très impressionnant, j'avais peur, j'étais incapable de raconter ce que l'agresseur m'avait fait, ...
Lire
151. Denis
Moi, Denis, 58 ans, j'ai été victime de violences sexuelles étant mineur. Vers l’âge de 10 ans, sous prétexte d’éducation sexuelle, il y a eu les travaux pratiques d’anatomie intime, le père et la mère à poil dans leur lit. C’était il y a bientôt 50 ans, et j’ai un souvenir visuel très précis du pubis maternel, et d’un retour angoissé dans ma chambre. Il était pharmacien, lui et sa femme n’ont pas l’excuse de la débilité de bretons arriérés et incultes. Il s’agit de pornographie, de ...
Lire
3. Lydia
Moi, Lydia D-C, j’ai été violée de l'âge de mes 10 ans à l'âge de mes 15 ans par mon beau-père, cousin germain de mon père. J’ai réussi à en parler à un médecin à l'âge de 12 ans (sans qu'il m'aide), puis à mon prof de français, à 14 ans (qui me conseilla d'en parler à quelqu'un d'autre et de déposer plainte, ce que je fis). J'en parlais à une amie de mon père. En 1982, une plainte a été déposée. Elle a été classée sans suite. J’ai aujourd'hui 48 ans et je continue à souffrir des conséquenc...
Lire
47. Sophie
Moi Sophie, j'ai toujours osé le dire je ne me sens ni coupable ni sale... Juste détruite par ce que aujourd'hui enfin depuis 25 ans que je suis maman j'empêche mes enfants de vivre et j'ennuie tout mon entourage avec mes craintes et je fais flipper tout le monde et j'accuserais presque des innocents de pédo!!! J'ai été obligée de voir un psy et prendre un traitement très lourd depuis 15 ans si non toute ma famille me tournait le dos je suis invivable!! Et sans ce traitement je suis rien je ...
Lire
87. Laetitia
Moi, Laetitia, 37 ans, j'ai été victime de violences sexuelles jusqu'à mes 26 ans, par mon beau-père. Jusqu'à mes 22 ans, je n'ai jamais osé en parler. Puis l'éloignement géographique m'a permis de m'ouvrir car j'ai vu d'autres fonctionnements familiaux et ai pu me développer personnellement. Le déclencheur de la démarche judiciaire fut la naissance de ma fille. Au dépôt de plainte la majorité de ma famille m'a tourné le dos et ne m'a pas crue. Pourtant d'autres témoignages se sont ajouté...
Lire
119. Léa
Je m'appelle Léa, j'ai maintenant 23 ans. J'avais 17 ans et demi, j'étais mal dans ma peau, je me trouvais en plein dans les lourdes suites d'une opération de la poitrine (réduction mammaire) et des relations mouvementées au lycée (harcèlement moral par des professeurs et élèves), mais je voulais profiter de ma jeunesse comme les autres, alors un soir une amie et moi nous sommes retrouvées chez de vagues connaissances à elle. Nous avons siroté un étrange mélange en toute naïveté puis sommes ...
Lire
149. Sarah
Bonjour à tous. Je m'appelle Sarah, j'ai 32 ans. Je souhaite témoigner pour sortir du silence dans lequel je me suis murée depuis si longtemps... Voici mon histoire : enfant, je ne peux pas dire exactement à quel âge, je dirais entre 3 et 7 ans mon frère qui avait environ 15 ans à l'époque a abusé de moi, il m'a clairement violée de manière répétée. J'ai en mémoire quelque scènes, il m'isolait dans sa chambre, me disant que c'était un jeu et que tous les grands frères jouaient à cela avec l...
Lire
73. Madame X
Moi, Madame X, 40 ans, j'ai été victime de violences Tout ce que je vous raconte là est revenu morceau par morceau au cours des 20 dernières années. Aujourd'hui encore je ne me souviens pas de tout et je pense que c'est parce que psychologiquement j'ai peur de ce que je pourrais découvrir autre que ce que je sais déjà. - Ce n'est qu'à l'âge de mes 21 ans que je me suis souvenue avoir été victime d'une fellation imposée par un membre de la famille alors que je devais avoir 7 ans peut-êtr...
Lire
160. Francoise
Moi, Françoise, 60 ans, j'ai été victime de violences sexuelles de la part de mon frère aîné, de quatre ans de plus. Je me suis sentie très seule avec ce vécu, et chaque fois que j'ai voulu en parler on ne m'a pas accueillie et parfois rejetée. Je n'ai pas trouvé de soutien et j'en cherche toujours. J'atteste sur l'honneur la véracité des faits évoqués.
Lire
121. Didine
Moi, Didine, 72 ans, j'ai été voctime de violences sexuelles de 3 ans et demi à 4 ans et demi par mon grand-père. Ma maman étant en maison de repos, c'est à mes grands-parents que j'ai été confiée. Il y avait également ma tante son mari ma grand-mère et mon père venait me voir régulièrement. Mon grand-père m'emmenait  promener loin de la maison pour son forfait je n'ai pas été violée au sens strict du mot mais ai subi des attouchements et dû lui faire des fellations. Je n'ai jamais pu en p...
Lire
66. Lunaya
Moi, Lunaya, 51 ans, j'ai été victime de violences sexuelles de l'âge de 3 ans à 6 ans et demi par un ami de mon père âgé de 45 ans à l'époque des faits, puis à l'âge de 11 ans par un de mes frères de 10 ans , puis à l'âge de 13 ans par le filleul de ma grand-mère paternelle âgé de 28 ans, puis de l'âge de 16 à 18 ans par plusieurs garçons au collège et en colonie de vacances et plus tard à l'âge de 21 ans par un inspecteur de police qui m'avait recueillie chez lui car...
Lire