A quoi puis-je reconnaître
avoir été victime
de violences sexuelles
étant mineur(e) ?
À ce jour
0
0
1
7
2
personnes
ont témoigné
Brisez votre silence
TÉMOIGNEZ ICI !

Vous, victimes de violences sexuelles alors que vous étiez mineur(e)s,
brisez votre silence, témoignez ici !
Vous, citoyennes, citoyens, écoutez, lisez le cri des victimes.
Ce déni ne peut plus durer.

Témoignages

Les témoignages recueillis par les associations membres du CILCP sont destinés à être publiés sur ce site « Le déni, ça suffit ! ».

Par cette action, les victimes témoignent pour alerter l’opinion publique, les autorités compétentes ainsi que les instances internationales sur la réalité de leur vécu.

Par l’intermédiaire de ces témoignages, le CILCP demande l’ouverture d’un débat national sur le fléau social que constitue la pédocriminalité.

Par son action, le CILCP demande que la lutte contre la pédocriminalité soit déclarée grande cause nationale en France. Cette lutte doit être une priorité des instances internationales.

L’ensemble des personnes témoignant sur les supports du CILCP approuve le fait que ces publications soient transmises aux instances compétentes de l’Union européenne et de l’ONU.

Cet espace est un espace d’expression libre dédié aux victimes. Les opinions et ressentis exprimés n’engagent que leurs auteurs.

Adhérez
au collectif
39. Joëlle
  Moi, Joëlle B, 61 ans. A 12 ans j’ai vécu l’inceste avec mon père pendant que ma mère était à la maternité pour la naissance de ma soeur. (j’étais jusqu’alors fille unique) Il n’y avait pas de brutalité, mais séduction et emprise. J’ai pu refuser la fellation (rebutée par l’odeur) mais pas le cunnilingus. Au bout de quelques jours j’ai voulu en parler à ma mère qui m’a répondu : Je sais. Papa m’a tout dit. Tu avais tout fait pour ça. Mon père était quelqu’un de très apprécié, il ...
Lire
47. Sophie
Moi Sophie, j'ai toujours osé le dire je ne me sens ni coupable ni sale... Juste détruite par ce que aujourd'hui enfin depuis 25 ans que je suis maman j'empêche mes enfants de vivre et j'ennuie tout mon entourage avec mes craintes et je fais flipper tout le monde et j'accuserais presque des innocents de pédo!!! J'ai été obligée de voir un psy et prendre un traitement très lourd depuis 15 ans si non toute ma famille me tournait le dos je suis invivable!! Et sans ce traitement je suis rien je ...
Lire
130. Joëlle
Moi, Joëlle, 57 ans, j'ai été victime de violences sexuelles à 7 ans par un voisin et son père. Tout d'abord, je me permet de conseiller fortement aux adultes ayant subi une atteinte à leur intimité/intégrité physique et morale d'aller consulter un psychiatre ou psychanalyste SPECIALISEE pour ENFANTS, peu importe votre âge. Mon témoignage a comme but de contribuer à changer la loi sur la prescription concernant la période butoir pour dénoncer porter plainte contre ces criminels. Que l'on p...
Lire
66. Lunaya
Moi, Lunaya, 51 ans, j'ai été victime de violences sexuelles de l'âge de 3 ans à 6 ans et demi par un ami de mon père âgé de 45 ans à l'époque des faits, puis à l'âge de 11 ans par un de mes frères de 10 ans , puis à l'âge de 13 ans par le filleul de ma grand-mère paternelle âgé de 28 ans, puis de l'âge de 16 à 18 ans par plusieurs garçons au collège et en colonie de vacances et plus tard à l'âge de 21 ans par un inspecteur de police qui m'avait recueillie chez lui car...
Lire
34. Jeanne
Je m'appelle Jeanne, j'ai 33 ans. J'ai été agressée sexuellement et ai été victime de sévices psychologiques graves de la part de mon beau-père jusqu'à l'âge de 12 ans. Je ne me souviens plus quand les abus ont commencé. A l'âge de 17 ans j'ai porté plainte. Je n'ai pas pu assister au procès car j'étais très éloignée géographiquement. Je n'étais pas une "assez bonne victime" et mon agresseur a été relaxé en première instance. Je ne pleurais pas sur la vidéo de ma déposition, on ne m'a pas cr...
Lire
78. Nathalie
Moi, Nathalie, suis la maman d'une adolescente qui a été victime des attouchements de son père à l'âge d e 13 ans 1/2 pendant 2 à 3 mois à la maison, quand je n'étais pas présente. Elle a essayé de m'en parler mais je n'ai pas compris / pas voulu comprendre ce qu'elle me disait. J'ai dû accepter la réalité quand mon mari m'en a parlé lui-même. J'ajoute qu'u...
Lire
71. Sandrine
Moi, Sandrine, 38 ans, j'ai été victime de violences sexuelles pendant environ 5 ans, par mon oncle (frère de ma mère) et voisin. Je n'ai pas osé en parler au moment des faits. Notre (= soeur, cousine, ...) agresseur est en prison depuis bientôt 2 ans. Après 5 longues années d'attente de ce procès aux assises de Bordeaux et surtout de la fin d'un long déni ( = à la naissance de ma fille c'est à dire à 31 ans ), j'ai décidé de rompre le silence qui m'a mise face à l'ampleur des victimes = p...
Lire
141. Marie
Moi, Marie, 50 ans, j'ai été victime de violences sexuelles étant mineure. Pour moi tout c'est fini à l'âge de 8 ans, j'en ai aujourd’hui 50 et je ne sais pas quand ça a commencé... sans doute tôt. Je suis la dernière de 7 enfants (4 garçons et 3 filles). tous mes frères et sœurs ont subi la perversité de notre géniteur. Ma mère ne savait rien et ne pouvait se douter de rien. Née en 1925 et orpheline de mère à 4 ans, elle a été placée dans un orphelinat géré par des sœurs. Quand elle est s...
Lire
103. Claire
Je témoigne ici de deux faits dont j’ai le souvenir très net, très précis, que je n’ai jamais occultés. Il y a d’autres souvenirs plus flous dans ma mémoire, et plus anciens. Le jour de Noël, alors que j’avais dix ans, ma mère m’a envoyée avec ma cousine de neuf ans chercher du chocolat à la pâtisserie. Nous nous réjouissions beaucoup, riions sur le chemin. Au débouché d’une allée piétonne déserte que nous venions de traverser (il n’y avait pas d’habitations à cet endroit), nous a...
Lire
14. Laure
Moi, Laure, j’ai été violée en réunion à l’âge de dix ans dans un foyer de l’éducation surveillée du ministère de la justice dans les Yvelines, dont mon père était le directeur. Nous vivions dans un logement de fonction. J’ai été attirée à l’étage par une femme. Trois jeunes (majorité à 21 ans à l’époque au début des années 70) attendaient, pour se venger de mon père, je suppose. Mes parents ont appelé le médecin qui a constaté les faits. Tout a été étouffé. J’ai dû déployer une immense énerg...
Lire
52. Zahia
Moi, Zahia K. certifie par la présente avoir été la victime de viols et d'attouchements par des amis de mes parents, notamment. Les souvenirs remontent à la petite enfance donc je pense avant et après ma rentrée en primaire. Ces actes ont été commis avec la complicité passive de mes parents et notamment ma mère qui m'emmenait auprès d'un oncle pour de l'argent. Dans la culture maghrébine, il est difficile de parler de sexe, de sexualité, du corps de la femme et cette hypocrisie m'a longte...
Lire