A quoi puis-je reconnaître
avoir été victime
de violences sexuelles
étant mineur(e) ?
À ce jour
0
0
1
7
2
personnes
ont témoigné
Brisez votre silence
TÉMOIGNEZ ICI !

Vous, victimes de violences sexuelles alors que vous étiez mineur(e)s,
brisez votre silence, témoignez ici !
Vous, citoyennes, citoyens, écoutez, lisez le cri des victimes.
Ce déni ne peut plus durer.

Témoignages

Les témoignages recueillis par les associations membres du CILCP sont destinés à être publiés sur ce site « Le déni, ça suffit ! ».

Par cette action, les victimes témoignent pour alerter l’opinion publique, les autorités compétentes ainsi que les instances internationales sur la réalité de leur vécu.

Par l’intermédiaire de ces témoignages, le CILCP demande l’ouverture d’un débat national sur le fléau social que constitue la pédocriminalité.

Par son action, le CILCP demande que la lutte contre la pédocriminalité soit déclarée grande cause nationale en France. Cette lutte doit être une priorité des instances internationales.

L’ensemble des personnes témoignant sur les supports du CILCP approuve le fait que ces publications soient transmises aux instances compétentes de l’Union européenne et de l’ONU.

Cet espace est un espace d’expression libre dédié aux victimes. Les opinions et ressentis exprimés n’engagent que leurs auteurs.

Adhérez
au collectif
113. Karine
Moi, Karine, 38 ans, j'ai été victime de viol à l'âge de 15 ans lorsque j'étais lycéenne au lycée Charles Baudelaire à M. Mon lycée était à 45 min de mon domicile, je devais prendre un bus puis le train et re le bus de la gare de M. à mon lycée. Des copines, Béatrice et Brigitte, m'ont invitée à une soirée entre copines pour fêter je ne sais plus quoi. Normalement je n'avais pas le droit de sortir, mon père était assez strict sur les sorties pas dans le mauvais sens surtout pour nous protéger...
Lire
170. Lofti
L'inceste : le 1er jour du reste de ma vie. Bonjour à vous tous vivant(es) et survivant(es), L'inceste, le 1er jour du reste de ma vie. De toute façon il ne s'est rien passé, l'enfant est Mort. L'enfant est mort, l'homme a 43 ans aujourd'hui. Depuis que l'enfant est mort, il vit en dehors de sa vie. Un survivant parmi les vivants, un dissocié parmi les associés. Attaqué, creusé, arraché et puis émietté par une sœur perverse narcissique âgée de 17 ans à l’époque. Moi, j'avais 6, ...
Lire
120. Agathe
Moi, Agathe, j'ai été victime de violences sexuelles à 6 ans, par mon grand-père. Vie brisée et anéantie puis rencontre avec un psy mais me sens toujours seule fragile, vulnérable. Pendant des années /incapable de travailler et de vivre plusieurs tentatives de suicide. Sans l'aide d'une professionnelle ...je ne sais pas. J'atteste sur l'honneur la véracité des faits évoqués.
Lire
98. Sandrine
Moi, Sandrine, j'ai subi des attouchements de la part de mon père lorsque j'avais entre 5 et 10 ans. Je n'ai pas parlé... C'était impensable... J'ai fini par tout oublier (refouler?) ... J'ai très vite eu des problèmes de comportement en classe... Et de gros soucis alimentaires (anorexie) puis à l'âge adulte j'ai fait maintes tentatives de suicide. Ma vie est un gâchis et le pire était à venir puisque ma petite fille est, elle-même, victime d'inceste... Plainte classée sans suite: "les faits ...
Lire
65. Delphine
Moi, Delphine, 31 ans, j'ai été victime de violences sexuelles de mes 8 ans à mes 17 ans, par ma mère, mon frère, mon beau-père et un ami de mon oncle et de ma tante. J'ai osé en parler, on m'a cru et une procédure judiciaire a été enclenchée. Le procès a abouti à des condamnations : pour mon frere 1 an de prison, pour mon beau-père 8 ans de prison, pour l'ami de mon oncle et de ma tante 5 ans de prison, et pour ma mere c'est en cours de procédure. J'atteste sur l'honneur la véracité des f...
Lire
20. Véronique
Moi, Véronique B, j'ai subi des violences psychiques, physiques et sexuelles, dès mon plus jeune âge, par plusieurs prédateurs et prédatrices. Je n'ai pas pu porter plainte, car quand ce passé est remonté, à la surface, il y avait prescription. J'ajoute que je me suis engagée, dans un long et douloureux travail de reconstruction, auprès de professionnels formés. Je suis fière de celle que je suis devenue et d'apporter ma contribution pour faire avancer notre cause. J'atteste sur l'honne...
Lire
130. Joëlle
Moi, Joëlle, 57 ans, j'ai été victime de violences sexuelles à 7 ans par un voisin et son père. Tout d'abord, je me permet de conseiller fortement aux adultes ayant subi une atteinte à leur intimité/intégrité physique et morale d'aller consulter un psychiatre ou psychanalyste SPECIALISEE pour ENFANTS, peu importe votre âge. Mon témoignage a comme but de contribuer à changer la loi sur la prescription concernant la période butoir pour dénoncer porter plainte contre ces criminels. Que l'on p...
Lire
50. Hélène
Moi ,Hélène, j'ai été victime de mon grand cousin (de par la taille et l'âge : il avait 7 ans de différence). J'avais entre 4 ans et 4 ans et demi quand les viols , agressions sexuelles ont eu lieu (fellations , attouchements et pénétrations digitales). Excusez-moi l'expression, "j'en ai pris plein la gueule" et aujourd'hui encore, j'ai l'impression que ça se voit !!! Souvent, dans la rue, il m'a été renvoyé cette image de "bonne suçeuse, lêcheuse !" comme une putain ! Le pire c' est que je l...
Lire
46. Philippe
Moi Philippe D., j’ai été la victime privilégiée, mais non la seule, de ma mère depuis ma plus tendre enfance jusqu’à la fin de mon adolescence. Sous son emprise, il ne m’est venu que très tard l’idée que ce que je vivais n’était pas une histoire d’amour, mais un viol répété qui se basait sur une confiance aveugle assurée par un dressage remontant bien plus loin que la mémoire ne peut remonter. Moi, Philippe D., j’accuse aussi la meilleure amie de ma mère de s’être jointe à elle et d’avoir jo...
Lire
124. Michèle
Moi, Michèle, 68 ans, j'ai été victime de violences sexuelles étant mineure. J'étais enfant, j'avoue que je ne me souviens plus de mon âge (6/7 ans pas plus peut-être moins). Un lundi ma mère et son mari ont pris le camion du marché (vieux et lent). Nous avons roulé des heures et des heures sans qu'ils me disent où nous allions. Le soir, nous sommes arrivés sur une petite place avec de petites maisons sans étage, derrière les bois, les champs. Des gamins, des adolescents et des adultes son...
Lire
16. Justine
Moi, Justine, j'ai été victime d'attouchements de la part de mon grand-père dès la petite enfance jusqu'à l'adolescence. J'ai également subi un acte de viol par fellation dans la toute petite enfance, je n'en ai pas le souvenir mais le revis depuis 35 ans dans un cauchemar traumatique épouvantable. J'ai parlé des actes de mon grand-père à mes parents à l'âge de 50 ans, ils m'ont traitée de folle et conseillé de me faire soigner. Psychiquement je survis en acceptant l'existence en moi de l'enf...
Lire