A quoi puis-je reconnaître
avoir été victime
de violences sexuelles
étant mineur(e) ?
À ce jour
0
0
1
6
6
personnes
ont témoigné
Brisez votre silence
TÉMOIGNEZ ICI !

Vous, victimes de violences sexuelles alors que vous étiez mineur(e)s,
brisez votre silence, témoignez ici !
Vous, citoyennes, citoyens, écoutez, lisez le cri des victimes.
Ce déni ne peut plus durer.

Témoignages

Les témoignages recueillis par les associations membres du CILCP sont destinés à être publiés sur ce site « Le déni, ça suffit ! ».

Par cette action, les victimes témoignent pour alerter l’opinion publique, les autorités compétentes ainsi que les instances internationales sur la réalité de leur vécu.

Par l’intermédiaire de ces témoignages, le CILCP demande l’ouverture d’un débat national sur le fléau social que constitue la pédocriminalité.

Par son action, le CILCP demande que la lutte contre la pédocriminalité soit déclarée grande cause nationale en France. Cette lutte doit être une priorité des instances internationales.

L’ensemble des personnes témoignant sur les supports du CILCP approuve le fait que ces publications soient transmises aux instances compétentes de l’Union européenne et de l’ONU.

Cet espace est un espace d’expression libre dédié aux victimes. Les opinions et ressentis exprimés n’engagent que leurs auteurs.

Adhérez
au collectif
159. Sonny
Bonjour, je m'appelle Sonny, j'ai 28 ans. Je ne suis pas sûr d'avoir subi des violences sexuelles, le doute me suffit. J'avais entre 12 et 13 ans, et j'ai passé un week end dans une maison de campagne avec mon cousin - qui a le même âge que moi - et un homme qui avait dans le passé agressé sexuellement ses neveux et nièces. Les membres de ma famille l'on appris quelques mois après ce week end. Comme je l'ai dit je n'ai aucun souvenir, sauf celui d'un verre d'eau, qu'il m'a donné avant de ...
Lire
65. Delphine
Moi, Delphine, 31 ans, j'ai été victime de violences sexuelles de mes 8 ans à mes 17 ans, par ma mère, mon frère, mon beau-père et un ami de mon oncle et de ma tante. J'ai osé en parler, on m'a cru et une procédure judiciaire a été enclenchée. Le procès a abouti à des condamnations : pour mon frere 1 an de prison, pour mon beau-père 8 ans de prison, pour l'ami de mon oncle et de ma tante 5 ans de prison, et pour ma mere c'est en cours de procédure. J'atteste sur l'honneur la véracité des f...
Lire
117. Marie-Helene
Ma sœur a été violée par mon père, qui était magistrat. Ma sœur avait 4 ans de plus que moi et ne m'a rien dit. Elle a fait de très nombreuses tentatives de suicide de l'âge de 18 ans jusqu'à sa mort à 39 ans. Je n'ai su ce qui lui été arrivé que 10 ans après sa mort. Ma mère, qui était mourante, m'a dit textuellement : " Ta sœur était une putain qui a forcé ton père a coucher avec elle"... La, j'ai compris le malheur de ma sœur... J'atteste sur l'honneur la véracité des faits évoqués. ...
Lire
165. Orcapade
Moi, Orcapade, 43 ans, j'ai été victime de violences sexuelles à l'âge de 15 ans, par un ami de mes parents. Du jour où j'en ai parlé à mon père, je n'ai plus jamais eu le droit d'en parler. Cet interdit a sûrement fait plus de dégâts psychiquement que les abus sexuels en eux-mêmes. Je dois malheureusement à ces événements l'échec quasi-total de toutes mes entreprises professionnelles ou personnelles... L'abus, quel qu'il soit, n'étant plus jamais supportable. Même aujourd'hui à 43 ans, un...
Lire
123. Monique
Je me prénomme Monique,agée de 67ans. A 8 ans un prêtre, ami de la famille aimait bien m'asseoir sur ses genoux et me tripoter. Je ne comprenais pas pourquoi il faisait celà. Puis à 12 ans, en l'absence de ma mère hospitalisée pour un cancer, un proche m'a coinçée contre une table pour me pénétrer. Il n'a pas réussi. Cela m'a bouleversée .A la mort violente de ma soeur, il y a 10 ans, tout a fait surface. Cet abuseur sans aucun consentement s'est accaparé une partie des biens de celle-ci. J'a...
Lire
131. Manu
Moi, Manu, 64 ans, j'ai été victime de violences sexuelles de 8 à 12 ans, par mon frère de 6 ans mon aîné. Mes parents ne se sont rendus compte de rien. Mon autre frère a subi les mêmes attouchements répétés, et même 50 ans après, il n'a même pas souhaité que l'on en parle entre nous ! Après l'arrêt de ces attouchements, je me suis orienté vers la cigarette et la bière (donc vraiment jeune !). Puis des excès sont apparus et à 35 ans, j'ai eu un cancer, notamment dû à ces excès... A l'is...
Lire
79. Dus
J'avais à peine dépassé l’âge de raison que voilà, j’avais un secret. Un secret que je n’osais avouer à qui que ce soit, même à celle qui m’a mise au monde. Je pense même que la première personne à qui j’ai réussi en parler est ma meilleure amie. On était dans la cuisine de mon ancien appartement. Parler de choses bien trop graves pour notre âge mais calmement. Je me vois encore assise à côté de ma mère, seule dans cette cuisine, essayant de parler, en fixant mes genoux ou mes pieds et dir...
Lire
154. Anita
Moi, Anita, 28 ans, j'ai subi des attouchements sexuels dans ma petite enfance, pendant plusieurs années (de mes 3 à 6 ans je pense), par mon grand-père. J'étais toute petite, je n'aimais pas, mais je ne disais rien en rentrant chez ma mère. Mon grand-père ne m'a pourtant jamais dit de me taire. Il ne m'a d'ailleurs jamais rien dit. Je savais juste ce qui m'attendait. Je n'ai non plus jamais dit à ma mère que je ne voulais pas y aller. J'étais la préférée de papy aux yeux des autres...j'ava...
Lire
137. San
Je suis l'ex-épouse d'un homme du même âge que moi (43 ans à ce jour) qui a été victime de deux viols à 11 et 13 ans. Il n'a pas été entendu par sa famille suite aux viols ni cru lorsqu’il l'a enfin dit (à l'âge adulte) ! Je l'ai rencontré et aimé à l'âge de 24 ans. Je n'ai pas compris pourquoi pendant 15 ans de vie conjugale et 5 enfants, il me traitait très mal ! Des morales de vie pendant des heures, des accusations à ne plus en finir, des punitions qu'il m'infligeait, etc... Une vie de v...
Lire
115. Virginie
Moi, Virginie, 47 ans, j'ai été violée à 7 ans par mon cousin qui avait 17 ans à l'époque. Il avait commencé par des attouchements un mois avant. J'avais peur et ne comprenais rien si ce n'est qu'il ne fallait pas. La honte et la culpabilité ont été mes compagnons de route jusqu'à ma psychothérapie il y 3 ans. A 30 ans je l'ai appelé pour lui rappeler le mal qu'il m'avait fait. Il ne se "souvenait plus"....Ma colère est entière... J'atteste sur l'honneur la véracité des faits évoqués.
Lire
94. Magalie
Je m’appelle Magalie, j’ai 43 ans et j’ai été victime d’inceste entre l’âge de 8 et 12 ans, d’un père alcoolique. A 8 ans suite au divorce de mes parents, j’ai basculé d’un coup, dans un monde d’adulte glauque ou régnait la peur, le chaos, la déchéance et le silence. J’allais tous les 15 jours chez mon père, durant les week-end et pendant les vacances. Ma mère a quitté mon père parce qu’il buvait et qu’il était violent. Cela ne lui posait à priori aucun problème de me laisser seule avec lui,...
Lire