A quoi puis-je reconnaître
avoir été victime
de violences sexuelles
étant mineur(e) ?
À ce jour
0
0
1
7
2
personnes
ont témoigné
Brisez votre silence
TÉMOIGNEZ ICI !

Vous, victimes de violences sexuelles alors que vous étiez mineur(e)s,
brisez votre silence, témoignez ici !
Vous, citoyennes, citoyens, écoutez, lisez le cri des victimes.
Ce déni ne peut plus durer.

Témoignages

Les témoignages recueillis par les associations membres du CILCP sont destinés à être publiés sur ce site « Le déni, ça suffit ! ».

Par cette action, les victimes témoignent pour alerter l’opinion publique, les autorités compétentes ainsi que les instances internationales sur la réalité de leur vécu.

Par l’intermédiaire de ces témoignages, le CILCP demande l’ouverture d’un débat national sur le fléau social que constitue la pédocriminalité.

Par son action, le CILCP demande que la lutte contre la pédocriminalité soit déclarée grande cause nationale en France. Cette lutte doit être une priorité des instances internationales.

L’ensemble des personnes témoignant sur les supports du CILCP approuve le fait que ces publications soient transmises aux instances compétentes de l’Union européenne et de l’ONU.

Cet espace est un espace d’expression libre dédié aux victimes. Les opinions et ressentis exprimés n’engagent que leurs auteurs.

Adhérez
au collectif
1. Isa
Moi, Isa, j'ai été victime entre l'âge 8 et 10 ans d'attouchements et de viol par deux oncles différents, je n'ai jamais avoué cela à personne de la famille car j'avais trop la honte et aussi la peur de ne pas être cru , je faisais des cauchemars et j'ai durant ma "vie" d'ado eu beaucoup de souci de santé inexpliqués, et le sexe était un sujet tabou, j'ai eu beaucoup de dépressions successives, même au médecin je n'ai jamais rien avoué, comme si j'étais responsable de leurs actes. J'ai fumé, ...
Lire
87. Laetitia
Moi, Laetitia, 37 ans, j'ai été victime de violences sexuelles jusqu'à mes 26 ans, par mon beau-père. Jusqu'à mes 22 ans, je n'ai jamais osé en parler. Puis l'éloignement géographique m'a permis de m'ouvrir car j'ai vu d'autres fonctionnements familiaux et ai pu me développer personnellement. Le déclencheur de la démarche judiciaire fut la naissance de ma fille. Au dépôt de plainte la majorité de ma famille m'a tourné le dos et ne m'a pas crue. Pourtant d'autres témoignages se sont ajouté...
Lire
48. David
Moi, David E., j'ai été violé à partir de l'âge de 6 ans et pendant plus de 10 ans par un proche de ma famille avec la complicité de sa femme et de ma famille. Ma mère à profité des conséquences psychologiques (inhibition) pour me faire signer des documents lui permettant de s’enrichir et elle m'opprimait pour me faire taire. J'ai déposé plusieurs plaintes, d'abord pour les abus, ensuite parce que ma famille m'agresse et me menace encore actuellement. J'ajoute que la justice (avocats, polici...
Lire
41. Sandrine
Moi, Sandrine J, j’ai été victime d’un viol à l’âge de 8 ans par un ami de mes grands-parents, chez eux. Quand j’ai osé en parler à 12 ans, ma grand-mère m’a dit que je mentais et que j’avais dû l’allumer… À partir de là, j’ai tout oublié et je n’aurai de cesse de me salir et puis, à 29 ans, tout est revenue. Alors à commencer l’apprentissage de ne pas m’en vouloir d’avoir vécu cette vie habitée par un prédateur… En parler et me faire aider ont permis cela. Aujourd’hui, à 47 ans, je vais bien...
Lire
77. Eric
Moi, Eric 48 ans, j'ai subi des violences sexuelles de la part de mon beau père de l'âge de neuf à onze ans. Puis j'ai été soumis sexuellement pendant deux ans à un homme qui était mon maître d'internat. Je ne savais pas que tout ceci était une anormalité. Le maître d'internat me disait "Je ne te ferais jamais de mal, aie confiance". Et moi je le croyais. Il m'initia aux actes sexuels et pour m'amadouer encore plus il me fera prendre de la drogue. Puis au bout de deux ans, il disparût me lais...
Lire
20. Véronique
Moi, Véronique B, j'ai subi des violences psychiques, physiques et sexuelles, dès mon plus jeune âge, par plusieurs prédateurs et prédatrices. Je n'ai pas pu porter plainte, car quand ce passé est remonté, à la surface, il y avait prescription. J'ajoute que je me suis engagée, dans un long et douloureux travail de reconstruction, auprès de professionnels formés. Je suis fière de celle que je suis devenue et d'apporter ma contribution pour faire avancer notre cause. J'atteste sur l'honne...
Lire
165. Orcapade
Moi, Orcapade, 43 ans, j'ai été victime de violences sexuelles à l'âge de 15 ans, par un ami de mes parents. Du jour où j'en ai parlé à mon père, je n'ai plus jamais eu le droit d'en parler. Cet interdit a sûrement fait plus de dégâts psychiquement que les abus sexuels en eux-mêmes. Je dois malheureusement à ces événements l'échec quasi-total de toutes mes entreprises professionnelles ou personnelles... L'abus, quel qu'il soit, n'étant plus jamais supportable. Même aujourd'hui à 43 ans, un...
Lire
57. Virginie
Moi Virginie, maman d'une petite fille de 3 ans à l'époque qui vous raconte des choses atroces que son papa lui aurait faites classée sans suite une première fois c'est à 6 ans après beaucoup de soucis psychologiques et cauchemars nocturnes que Julie réavoue d'autres horreurs commises par son père tous sont d'accord experts psy école thérapeute témoignages mais pas de traces et son père nie en bloque on essuie un deuxième classement pour manque de preuves suffisamment caracterisées et ma...
Lire
153. Yann
Moi, Yann, 49 ans, je me suis rappelé il y a quelques mois avoir été victime d'attouchements de la part d'un pédophile (homme d'une quarantaine d'années ? prénommé Gérard) alors que j'avais 11 ans. J'étais en vacances dans les Alpes (dans un hôtel à Pra Loup) avec mon père, sa seconde femme, mon frère et les deux enfants de cette dernière. J'étais fragilisé par le divorce de mes parents (qui ne se passait pas bien et dans le cadre duquel nous étions avec mon frère confrontés aux non-dits et...
Lire
18. Sophie
Moi, Sophie, j'ai été violée par un membre de ma famille à l'âge de 8 ans pendant trois ans. Je suis sortie de mon silence à l'âge de 36 ans. Ma mère et quelques membres de la famille m’ont crue d’ autres m'ont exclue de leur vie. J'ai déposé plainte il y a quelques années à l âge de 36 ans et en attendant le déroulement de l'enquête la personne est sous surveillance judiciaire après avoir subi une confrontation très éprouvante. Le procureur va bientôt  m'entendre après des années d'enquête...
Lire
100. Régine
Moi, Régine, 58 ans, j'ai été victime de violences sexuelles de l'âge de deux ans (et même avant), jusque l'âge de 11 ans, par trois membres masculins qui ont abusé de mon corps d'enfant, parfois jusqu'à ce que je m'évanouisse sous le poids de mon agresseur, sentant la mort dans mes poumons. Ma mère, peut-être trop fragile, ou bien trop égoïste, ne m'a jamais protégée, allant jusqu'à m'accuser d'être responsable de ce qui m'arrivait, menaçant de se mettre une balle dans la tête à cause de moi...
Lire