A quoi puis-je reconnaître
avoir été victime
de violences sexuelles
étant mineur(e) ?
À ce jour
0
0
1
6
6
personnes
ont témoigné
Brisez votre silence
TÉMOIGNEZ ICI !

Vous, victimes de violences sexuelles alors que vous étiez mineur(e)s,
brisez votre silence, témoignez ici !
Vous, citoyennes, citoyens, écoutez, lisez le cri des victimes.
Ce déni ne peut plus durer.

Témoignages

Les témoignages recueillis par les associations membres du CILCP sont destinés à être publiés sur ce site « Le déni, ça suffit ! ».

Par cette action, les victimes témoignent pour alerter l’opinion publique, les autorités compétentes ainsi que les instances internationales sur la réalité de leur vécu.

Par l’intermédiaire de ces témoignages, le CILCP demande l’ouverture d’un débat national sur le fléau social que constitue la pédocriminalité.

Par son action, le CILCP demande que la lutte contre la pédocriminalité soit déclarée grande cause nationale en France. Cette lutte doit être une priorité des instances internationales.

L’ensemble des personnes témoignant sur les supports du CILCP approuve le fait que ces publications soient transmises aux instances compétentes de l’Union européenne et de l’ONU.

Cet espace est un espace d’expression libre dédié aux victimes. Les opinions et ressentis exprimés n’engagent que leurs auteurs.

Adhérez
au collectif
65. Delphine
Moi, Delphine, 31 ans, j'ai été victime de violences sexuelles de mes 8 ans à mes 17 ans, par ma mère, mon frère, mon beau-père et un ami de mon oncle et de ma tante. J'ai osé en parler, on m'a cru et une procédure judiciaire a été enclenchée. Le procès a abouti à des condamnations : pour mon frere 1 an de prison, pour mon beau-père 8 ans de prison, pour l'ami de mon oncle et de ma tante 5 ans de prison, et pour ma mere c'est en cours de procédure. J'atteste sur l'honneur la véracité des f...
Lire
13. Stéphanie
Moi, Stéphanie, ai été violée par mon père à l'âge de 5 ans et élevée dans un climat incestueux. A l'âge adulte, je me suis posée la question d'une action en justice. Sans témoin oculaire au moment du viol, terrifiée à l'idée de revoir mon agresseur, intimidée par la technicité de l'appareil judiciaire et peu soutenue par mon entourage dans cette démarche, j'ai fini par renoncer à me battre devant les tribunaux. J'ai choisi de couper les ponts avec une partie de ma famille pour me reconstruir...
Lire
123. Monique
Je me prénomme Monique,agée de 67ans. A 8 ans un prêtre, ami de la famille aimait bien m'asseoir sur ses genoux et me tripoter. Je ne comprenais pas pourquoi il faisait celà. Puis à 12 ans, en l'absence de ma mère hospitalisée pour un cancer, un proche m'a coinçée contre une table pour me pénétrer. Il n'a pas réussi. Cela m'a bouleversée .A la mort violente de ma soeur, il y a 10 ans, tout a fait surface. Cet abuseur sans aucun consentement s'est accaparé une partie des biens de celle-ci. J'a...
Lire
40. Val
Moi, Val G: à l'âge de 12 ans je suis partie en vélo faire un tennis avec un ami. En l'attendant un homme est venu me trouver à pied pour demander son chemin. Lorsque je me suis tournée pour lui indiquer la rue il s'est jeté sur moi et m'a violée. J'en ai parlé à ma maman et nous sommes allées à la police. Recidiviste pour la 3 ème fois, auteur de 6 viols et 16 agressions sexuelles, il a été condamné à 7 ans de prison et est sorti après 6. J atteste sur l'honneur la véracité des faits.
Lire
114. Victoire
Moi, Victoire, j'ai été abusée par un membre de ma famille, mon demi-frère, j'avais dans mes souvenirs 15 ans environ. Ce dernier en a fait autant ailleurs et surtout a violé plusieurs de mes enfants et neveux et nièces c'est un pédocriminel qui sévit toujours et est un gradé de la police ! Ma mère savait et l'a protégé. Elle m'a fait quitter la maison, je dormais chez des amies et ensuite j'ai quitté la maison. En ce qui concerne mes enfants et mon cas aucune plainte n'a aboutie, détourné...
Lire
87. Laetitia
Moi, Laetitia, 37 ans, j'ai été victime de violences sexuelles jusqu'à mes 26 ans, par mon beau-père. Jusqu'à mes 22 ans, je n'ai jamais osé en parler. Puis l'éloignement géographique m'a permis de m'ouvrir car j'ai vu d'autres fonctionnements familiaux et ai pu me développer personnellement. Le déclencheur de la démarche judiciaire fut la naissance de ma fille. Au dépôt de plainte la majorité de ma famille m'a tourné le dos et ne m'a pas crue. Pourtant d'autres témoignages se sont ajouté...
Lire
45. Julie
Moi, Julie P, j'ai été victime d'inceste de 6 à 12 ans de la part d'un cousin de 9 ans mon aîné. J'ai décidé d'en parler à ma maman à 12 ans mais au vue de sa réaction, elle était anéantie, j'ai décidé de ne pas tout dire.
 À 18 ans, mon premier amour.... Les choses se compliquent, je prends alors conscience que l'inceste que j'ai vécu jouera sur ma vie. Je décide d'en parler à toute la famille ( 7 oncles et tantes)... Aucunes réelles réactions. 
Je pars à 500 km de chez moi, je suis en coupl...
Lire
66. Lunaya
Moi, Lunaya, 51 ans, j'ai été victime de violences sexuelles de l'âge de 3 ans à 6 ans et demi par un ami de mon père âgé de 45 ans à l'époque des faits, puis à l'âge de 11 ans par un de mes frères de 10 ans , puis à l'âge de 13 ans par le filleul de ma grand-mère paternelle âgé de 28 ans, puis de l'âge de 16 à 18 ans par plusieurs garçons au collège et en colonie de vacances et plus tard à l'âge de 21 ans par un inspecteur de police qui m'avait recueillie chez lui car...
Lire
105. Gwendoline
Moi, Gwendoline, à 5 ans, j’ai été violée par mon oncle, le frère de ma mère. Je n’ai rien dit. Mais ma mère a changé d’attitude avec moi et ne m’a posé aucune question. Aujourd’hui, j’ai 29 ans et j’ai encore honte. J’atteste sur l’honneur la véracité des faits évoqués.  
Lire
133. Natacha
Toute petite J. était une enfant calme et joyeuse. Elle a profondément changé au début de l'adolescence lorsqu'elle a du faire face à ce qu'elle a subi enfant. Cela se passait chez sa grand-mère où les cousins et cousines se retrouvaient lors des vacances. Cet été là, lorsque les adultes devaient s'absenter pour les courses, le marché, l'ainé des cousins (12 ans) proposait de rester avec les petits, J. 5 ans et N. 6 ans. On lui faisait confiance, tout le monde le trouve gentil. Et là il se ...
Lire
110. K.
Moi, K.,28 ans, j'ai été victime de violences sexuelles étant mineure. J'ai étais reconnue à mes 1 ans par le père de mon frère. Je crois que tout a commencé vers mes 3 ans, quand il s'est séparé de ma mère, puisque cet homme était reconnu comme mon père au yeux de la loi je devais passer certains week-ends chez lui. Il voulait que je dorme dans son lit, sans culotte, sur son énorme ventre dégueulasse, je pense que je ne comprenais pas vraiment à ce moment-là. Il m'emmenait dans les b...
Lire